bannerblue2 Le Wrangler, quoiqu’on en dise il est le cœur et l’âme de Jeep, même si sa vocation a changé au gré du temps, il a toujours su rester fidèle à ses origines.

2012 jeep wrangler actf34 fd 8241114 815Ironie du sort cette icône américaine appartient désormais a Fiat, quant on pense que ses ancêtres ont combattu Mussolini c’est le comble! 5e propriétaire depuis ses débuts, Fiat a accès à plus de ressources financières que Chrysler ce qui lui a fait le plus grand bien jusqu'à présent...

L’évolution du Wrangler ne stagne pas malgré les apparences, si l’allure ne change pas plus a l’intérieur qu’a l’extérieur on remarque rapidement que la qualité des matériaux a évoluée a l’intérieur, depuis  le restylage de 2011, et pour le mieux, rassurez-vous l’intérieur est toujours lavable au boyau d’arrosage. L’impression de machine industrielle, j’avais déjà vu des tracteurs de ferme avec une meilleure finition intérieure c’est tout dire, s’est envolée, on n’est pas dans une Mercedes, mais quand même ça fait beaucoup de bien. Les seuls changements extérieurs notables sont le toit et les ailes maintenant disponibles en couleur sur le Rubicon, pour le reste ça ne change pas et je crois que personne ne s’en plaindra.

Jeep-Wrangler-2012- 26Sous le capot, toujours retenu par de petites sangles, oh! Plus d’exécrable 3.8l, cette année les acheteurs de Wrangler seront ravis d’y retrouver le v6 Pentastar maintenant généralisé dans toute la famille Chrysler, avec ses 285chevaux, soit quand même 83 de plus que le défunt 3.8l, il propulse le petit tout terrain de 0 a 100km/h en seulement 6.7 secondes temps autrefois réservé seulement aux voitures sportives en plus d’afficher une consommation moindre et une sonorité bien plus agréable…Bravo! La transmission n’est pas en reste, si l’excellente manuelle 6 vitesses ne change pas, l’antique automatique a 4 rapports prend le chemin du musé pour se remplacer par la bien plus raffinée 5 rapports empruntés au Grand Cherokee, croyez-moi la différence est notable tant sur route que hors route.


Parlons-en de la route, si la réputation du Wrangler hors route n’est plus à faire son comportement routier a toujours été pour le moins….aléatoire. Certaines choses dans la vie ne changent pas, la direction au flou légendaire combiné à une cabine ayant une forte prise au vent demande toute notre attention sur la route et bien que les courbes raides ne hérissent moins le poil que les anciennes générations, il faut rester conscient des lois de la physique si l’on ne veut pas se retrouver en fâcheuse posture. Beding badang est probablement l’expression la mieux appropriée pour décrire les suspensions sur une route québécoise, bien que hors route elles se révèlent tout simplement extraordinaires et feront aisément mordre la poussière à tout les suv et pseudo suv de ce monde, rançon de la gloire j’imagine, s’agit de savoir ce que l’on veut. Le confort a tout de même évolué de façon notable du coté de l’insonorisation, des efforts importants ont été déployés pour rendre ce petit soldat moins bruyant et force d’admettre que cela a porté fruit, ce qui en fait probablement le Wrangler le plus silencieux de l’histoire…

 

ontherockHors route on se sent presque bipolaire tant la différence se fait sentir, la direction, les suspensions et l’empattement semble enfin travailler a l’unisson pour offrir des sensations incomparables, on croirait piloter un VTT tant ses réactions sont vives et précises, tout le contraire de son comportement routier. Le nouveau v6 jumelé à la nouvelle transmission lui confère beaucoup plus de puissance et la souplesse d’une ballerine dans la boue, on en vient à se demander pourquoi prendre la peine de construire des routes…

Le Jeep Wrangler 2012 est entre l’arbre et l’écorce, ses qualités sont aussi ses défauts et son statut d’icône lui laisse très peu de marge de manœuvre à changer sa nature et bien qu’il soit le plus convivial à ce jour, il restera toujours un animal sauvage… S’agit de savoir si c’est ce que vous voulez…

2012-Jeep-wrangler-unlimited-interior


Partenaire Cybermaniax